…Cette semaine, peu de temps pour avancer le Voltaire, on ne peut pas être sur tous les fronts…Mais ce n’est pas grave puisque je n’ai toujours pas le tissu final…En attendant, j’ai tout de même commencé à poser la mousse, et la ouate…

Après la pose des ressorts, j’ai recouvert l’assise avec une toile.

Minolta DSC

J’ai prévu de remettre la mousse d’origine parce qu’elle ne s’effrite pas du tout, mais j’avais peur qu’avec le temps la mousse se tasse, et qu'on sente les ressorts ! J’ai donc décidé de mettre de la ouate entre la toile et la mousse, pour amortir un peu plus. Une épaisseur, deux épaisseurs……………………….non, en fait trois épaisseurs !

Minolta DSC

Bon, jusque là tout va bien. Mais après, je ne savais pas par quel bout prendre ce fauteuil…Faut-il d’abord finir l’assise, faire le dossier, ou faire l’arrière ??? Après avoir tourné autour du pot pendant plusieurs jours, et réfléchi à la façon dont je vais poser le tissu final, et compte tenu du peu de place que j'ai, j’ai posé la mousse du dossier en priorité. Pour garder le plus d’espace possible pour les semences du tissu final, j’ai agrafé la mousse sur l’intérieur du dossier.

Minolta DSCMinolta DSC

Vue de face                                                Vue de l’arrière

Pour l’étape suivante, j’ai travaillé sur l’arrière. Pose d’une couche de ouate, en même temps que la pose d’une toile blanche.

Minolta DSC

Quelques agrafes sur le pourtour, mais pas plus, sinon, je n’aurais pas la place pour les semences du tissu final. euhhh ça devient une obsession là. J'ai l'angoisse de ne pas pouvoir poser mes semences. Mais comment font les "tapissiers" pour en plus poser des clous décoratifs ???  Bref, je vous passe les problèmes de l’agrafeuse dont la réserve s’éjecte une fois sur deux pour finir à perpette, les agrafes qui se coincent, les semences qui tombent et qui roulent partout dans la pièce où 6 petits pieds (toujours nus) courent dans tous les sens…A ce moment précis, je pratique le “hurlement primaire” …et je fais une pose…

… j’ai essayé de continuer…j’avais encore peur de sentir les ressorts de l’assise, alors j’ai glissé entre la toile et la ouate du rembourrage pour garniture. Le bombé est joli, et une fois la mousse posé par dessus, le confort devrait être TOP…(enfin j’espère)

Pour la suite, j’ai prévu de travailler sur le dossier, et je finirai par l’assise qui sera constituée de sangles, 9 ressorts, une toile, de la garniture, 3 couches de ouate, de la mousse, une autre toile, et le tissu final…Ca fait beaucoup ??? Non, il n’y a jamais “trop” de confort sur un fauteuil…On verra à l’usage !